Sensibilité dentaire : Conseils pour les gencives et dents sensibles

Préférez un dentifrice adapté

Fuyez les dentifrices contenants des ingrédients synthétiques irritants, toxiques ou allergènes. Choisissez un dentifrice pour dents et gencives sensibles, avec une composition sans sulfates, sans parabènes, sans triclosan, sans dioxyde de titane, pour soulager la sensibilité dentaire et apaiser les gencives.

Patientez avant le brossage

Ne brossez pas vos dents tout de suite après avoir mangé. Vous devez attendre au minimum trente minutes après un repas pour passer au brossage. Cela laisse le temps à votre bouche de revenir à un environnement neutre, sans les sucs d’aliments et leur potentiel acide pour venir exciter la sensibilité.

brossez en douceur

Favorisez une brosse à dents électrique avec une brossette à poils souples et doux, respectueuse des gencives et dents sensibles, pour un nettoyage efficace en douceur. Fuyez le brossage mécanique, souvent trop appuyé et vigoureux, qui peut dégrader l’émail et sensibiliser et rétracter les gencives.

Délaissez les soins blanchissants

Le blanchiment des dents affaiblit l’émail et met à nu la couche protectrice sous l’émail, la dentine. Et quand la dentine est “à découvert”, sa structure minérale, en liaison avec les terminaisons nerveuses, est plus sensible aux changements climatiques et aux variations de températures des aliments et boissons.

Oubliez les recettes maison sans un avis médical

Pas de recette maison à base de citron, bicarbonate de soude, sel, charbon actif ou huile essentielle sur des gencives et dents sensibles. Ces ingrédients naturels amplifient le phénomène de sensibilité dentaire parce qu’ils contiennent des actifs assainissants qui fatiguent l’équilibre bucco-dentaire.

Faites attention à votre alimentation

Renoncez pour le moment aux boissons alcoolisées, fruitées et sucrées ainsi qu’aux aliments trop sucrés et trop acides qui contribuent à la sensibilité dentaire, à l’érosion de l’émail et au malaise des gencives. Modérez également votre consommation de café ou de thé aux fruits.

Essayez la phytothérapie

Demandez conseils à votre médecin avant toute automédication pour limiter les risques d’interactions avec un traitement en cours. Une infusion bio à la menthe poivrée, cannelle, camomille ou au gingembre est recommandée pour soulager les douleurs dentaires. Vous pouvez également tester le clou de girofle.

Prenez rendez-vous avec un dentiste

L’accumulation de plaque dentaire, qui forme le tartre, peut accentuer la sensibilité et entraîner des irritations gingivales et le développement de maladies parodontales. Aussi, il est important de consulter votre dentiste, une à deux fois par an, pour un bilan dentaire et un détartrage annuel.

Partagez avec votre réseau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 + = 55

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!