Favoriser la cicatrisation des boutons : Les bons gestes pour une belle peau

Appliquez du miel

Le miel possède des propriétés anti-inflammatoires et réparatrices, surtout s’il est de qualité et pur. Choisissez un miel de thym, de romarin, de Manuka ou de lavande pour son potentiel pouvoir antibactérien plus élevé. Appliquez du miel en fine couche sur la peau préalablement nettoyée. Laissez agir une heure pour adoucir la peau, favoriser la cicatrisation des boutons d’acné et apaiser les irritations liées aux boutons d’acné rouges et enflammés. Retirez à l’eau claire tiède. Terminez par un jet d’eau froide pour resserrer les pores et raviver l’éclat du teint.

Ne grattez pas

Ne touchez pas à vos boutons en cas de démangeaisons. Cette mauvaise habitude empêche la peau de se régénérer rapidement. Elle peut également entraîner des infections et la formation de nouveaux boutons à cause des germes de vos mains quand vous triturez vos imperfections. Passez un coton imbibé d’eau froide pour apaiser la sensation d’inconfort cutané. Évitez les glaçons qui ‘brûlent’ la peau. Les picotements peuvent être une irritation passagère ou le signe du processus de renouvellement cellulaire. Si le symptôme persiste, demandez conseil à votre dermatologue.

Protégez votre peau du soleil

N’exposez pas vos boutons enflammés et cicatrices de boutons au soleil, dans l’espoir d’une plus belle peau. Un bouton d’acné peut sécher plus rapidement et sembler guérir mais il peut laisser une croûte qui, une fois tombée, risque de marquer la peau d’une tache brune difficile à atténuer. Appliquez toujours une crème solaire non-comédogène avec un indice de protection élevé SPF50+ pour protéger la peau des divers méfaits des rayons UV et limiter l’hyperpigmentation.

Oubliez les fausses bonnes idées

Le bicarbonate de soude, le dentifrice, le sel de mer peuvent irriter les boutons, provoquer une infection et ralentir le processus de guérison au lieu de le favoriser. Ces ingrédients de recettes de grand-mère ont un pouvoir décapant moyen à élevé et assèche la peau au lieu de traiter le problème. Le vinaigre de cidre est également parfois recommandé appliqué pur ou dilué avec de l’eau sur les boutons mais les dermatologues le déconseillent pour ne pas irriter la peau.

Traitez avec une argile

L’argile 100% naturelle désincruste les pores, élimine les impuretés et favorise la régénération des cellules. Peau mixte à grasse ? Mélangez deux cuillères à soupe d’argile verte montmorillonite avec un peu d’eau minérale puis appliquez en couche épaisse sur peau propre, sur vos boutons. Laissez agir 5 à 10 minutes puis rincez à l’eau tiède. Utilisez un récipient en verre et une cuillère non métallique pour réaliser cette recette. Peau sèche à normale ? Optez pour l’argile blanche.

Nourrissez avec une huile

L’huile de ricin combat l’acné inflammatoire. Antifongique, antibactérienne, analgésique, nourrissante et cicatrisante, elle freine la croissance des bactéries, apaise les boutons, estompe les cicatrices légères ainsi que les taches brunes. L’huile de nigelle est aussi excellente pour venir à bout des imperfections. Elle assainit et prévient l’apparition des boutons. Elle doit être mélangée à une autre huile comme l’huile de jojoba pour ne pas irriter la peau. (20% nigelle + 80% jojoba).

Huile anti-imperfections : Les huiles végétales pour les peaux à problèmes

Tonifiez avec un hydrolat

Après le nettoyage de peau avec un savon au pH neutre et de l’eau, utilisez un hydrolat de lavande, un hydrolat de ciste ou un hydrolat de tea tree pour revitaliser, cicatriser, assainir les boutons et apaiser les inconforts cutanés. Les hydrolats de lavande, de ciste et de tea tree n’ont pas de contre-indications particulières mais il est nécessaire de faire un test cutané 48h avant une première utilisation afin de vous assurer de leur innocuité pour votre peau. Gardez au frais.

Misez sur la vitamine C

La vitamine C a de nombreux bienfaits, tant pour l’organisme que pour la peau. Elle renforce les défenses du système immunitaire, elle participe à la cicatrisation des plaies, et elle aide également la peau à produire du collagène, ce qui contribue à la résistance de la peau. Les meilleures sources alimentaires de vitamine C sont les fruits et les légumes frais et crus tels que le cassis, le poivron rouge, le kiwi, l’orange, la papaye, la goyave, l’ananas, le brocoli et la fraise, entre autres.

Prenez de la vitamine A

Un bon équilibre entre la vitamine A (sources animales) et le bêta carotène ou provitamine A (sources végétales) aide la peau à se régénérer plus rapidement et favorise également le bronzage. Les meilleures sources alimentaires de vitamine A et de carotène sont les abats de volaille, le foie de boeuf, le hareng, la carotte sous toutes ses formes (jus, cuite, crue, …), les légumes à feuilles vertes (épinard, chou, laitue), la tomate, le melon, ou encore le poivron rouge.

Faites place au zinc

Le zinc est un oligo-élément réputé pour aider à réduire l’acné. Il serait même plus efficace par voie orale (alimentation et/ou complément alimentaire) que par voie cutanée. Les meilleures sources de zinc sont les huîtres, les foies de viande (porc, veau, bœuf), les palourdes, le champignon shiitake, le poulet, les légumineuses, et les graines, entre autres. En ce qui concerne le zinc en complément alimentaire, demandez conseil à votre pharmacien ou médecin traitant.

Délaissez certains aliments

Freinez votre consommation de sucres rapides comme le sucre blanc dans les aliments transformés qui favorisent la formation de boutons, ralentissent la production de collagène et précipitent le vieillissement prématuré de la peau. Pour diminuer votre consommation de sucre, renoncez progressivement aux aliments industriels et plats préparés. Si vous changez votre alimentation du jour au lendemain, vous craquerez. Lisez bien les étiquettes avant d’acheter.

Consultez un spécialiste

Beaucoup de facteurs contribuent au développement des boutons comme le stress, un traitement médical, un changement hormonal, une alimentation déséquilibrée, un cosmétique trop riche en actifs, etc. Prenez conseil auprès de votre médecin traitant ou dermatologue pour discuter de votre problème de peau, faire un bilan de santé complet avec une éventuelle recherche d’allergie ou d’intolérance (ex. lactose) et ainsi définir le meilleur traitement adapté à vos besoins.